L'AVENTURE OFF-ROAD
FacebookTwitterInstagram
PARTICIPER EN 2019
L'AVENTURE OFF-ROAD

Une deuxième étape plus difficile mais « extraordinaire »

NEJJACK

« Faire mieux qu’hier »

L’étape 2 aura finalement offert moins de choux-fleurs que prévu, ce qui n’a pas empêché les équipages de jardiner tout au long du parcours long de 170 kilomètres. Avant d’entrer dans le vif du sujet, les équipages ont d’abord dû faire un peu de route, une heure et demie, pour arriver au deuxième checkpoint, sur le fameux plateau des choux-fleurs. « On est à fond, comme toujours », s’amuse Patrick, de l’équipage 103 (Noël GARRIER-GIRAUDEAU / Patrick LE SIDANER - DCA) avant de s’élancer vers la troisième balise. Pour les 127 (Antoine Bottan / Jane Bottan - U.EXPRESS ST JEANNET), l’objectif est ailleurs : « du moment qu’on ne casse pas la voiture, ça nous convient ». « En plus on a déjà 110 kilomètres de retard sur le 1er mais bon, on part du plus bas, on ne peut que remonter », raconte Antoine. « Aujourd’hui on va essayer de faire mieux qu’hier. A un moment donné, on avait trop confiance et du coup on a dû relâcher la pression », analyse Jane, de son côté.

Après quelques choux-fleurs – finalement moins que prévu – , ce sont des étendues d’herbes à chameau qui attendent les équipages. De jolis obstacles pourtant redoutés des participants. Carole, de la team 133 (Philippe LAMARQUE / Carole SOUCHE - ALPES BATISSEURS UBAYENS), sort de voiture pour guider Philippe. Les 121 (Michaela Emch / Gilles Glatz - The Flying Fox), eux, trouvent « le début de parcours plus facile que prévu ». A la balise 3, les équipages reçoivent les coordonnées des points suivants à placer sur la carte. Les 106 (Florence PHILIP / Alain PHILIP)font les calculs à deux. « ça nous a pris un peu de temps pour arriver jusqu’ici mais on a fait seulement deux kilomètres de trop », se réjouit Veronika. Célia et Rémi, de l’équipage 112 (Célia Le Borgne / Rémi Le Borgne), cherchent comment repartir pour la suite du parcours. Le chemin est plus compliqué pour l’équipage 116 (Frédéric BAGOLE / Marion HEYMAN - SFIC), qui tarde à arriver jusqu’à cette fameuse balise 3. « On prend notre temps. On veut éviter de trop jardiner », explique Marion, bien décidée à aller au bout malgré un début d’étape un peu compliqué.

« Une étape magnifique »

Les 104 (Anne-Sophie BIRAMBEAUX / Chryslain LE ROUX)s’embrassent en arrivant à la balise 6, ils sont les premiers des deux lignes à l’atteindre et en sont plutôt fiers. « On a essayé de trouver les pistes et surtout on s’est fait plaisir », confie Anne-Sophie. Une recette visiblement gagnante. Olivier et Sébastien, de l’équipage 115 (Olivier Galzi / Sébastien Mazoyer - Institut des Hautes Etudes de l?entreprise (IHEE)), profitent de la pause déjeuner pour se recaler. « Hier, on a compris que ça ne servait à rien de gagner 500 mètres en cherchant à tout prix à prendre le cap pour finalement rater le CP », commente Olivier. « On fête nos trois ans aujourd’hui, donc c’est forcément une belle journée », raconte Alexandra, de la team 20 (Alexandra CHAPUIS / Frédéric CHRISTIEN), qui reconnaît toutefois avoir eu quelques difficultés à suivre le cap en raison de la mauvaise visibilité. Un problème également rencontré par Prune et Yves, l’autre équipage de SSV engagé dans le rallye. « Je ne suis pas sûre que c’était un bon calcul de tout faire au cap », doute celle qui compte une vingtaine de participations au Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc à son compteur.

Pour Fabienne, de la team 118 (Fabienne LALANDE BURG / Pascal BURG - ALL-ROAD EXPERIENCE), c’est « compliqué de naviguer car il n’y a pas de relief », explique-t-elle en arrivant à la balise 8, avant-dernier checkpoint de la journée. Thierry et Pascal, de l’équipage  108 (Pascal Pozzo Di Borgo / Thierry Fresard - ALATA Vermouth)ne sont pas non plus très contents d’eux. « On a perdu du temps, c’est rageant », regrette Thierry avant de reprendre le volant en direction du dernier checkpoint de la journée. « C’était une journée extraordinaire ! », s’exclame Jean-Pierre en franchissant la ligne d’arrivée. « On a fait une grosse erreur ce matin qui nous a coûté une trentaine de kilomètres mais on a fait une belle course ensuite, c’était une étape franchement magnifique », détaille le participant. Et ce n’est que le début ! La journée de demain avec l’étape des dunes s’annonce encore plus magique !

Texte par Marine Girard | Photos par Jean-Luc Ginolin et Nicolas Jahan

ÉDITION 2019

DU 2 AU 9 NOVEMBRE

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES

2018-11-05T21:07:36+02:00