L'AVENTURE OFF-ROAD
FacebookTwitterInstagram
PARTICIPER EN 2019
L'AVENTURE OFF-ROAD

Une première étape sous le signe de l’entraide

NEJJACK

Une mise en jambe sportive

Pour leur première étape, le directeur sportif n’a pas ménagé les équipages qui ont d’emblée dû affronter le sable. Un sable un peu mou qui a entraîné de nombreux tankages (quand le véhicule est ensablé et ne peut pas repartir facilement). Sophie et Xavier, de la team 105 (Xavier Favand / Sophie Fabri - REYNAERS) ont été les premiers à en faire les frais, heureusement rapidement aidés par Veronika et Martin, de l’équipage 135 (Veronika GRABHER / Martin TOMASINI). « C’est un bon moyen pour nous réveiller musculairement de bon matin », ironise Sophie, pelle à la main. Mais les pelles ne suffiront malheureusement pas et Martin doit bientôt sortir la sangle pour tenter d’extirper le véhicule. Le détankage se fait en anglais, Martin et Veronika étant autrichiens, et aboutit finalement sans trop de problèmes malgré la barrière de la langue.

Quelques mètres plus loin, ce sont Emeline et Olivier, de la team 102 (Emeline BAUDESSON / Olivier BAUDESSON), qui sont posés sur une bute solide de sable et ne peuvent plus partir. Florence et Alain viennent leur prêter main forte et réussissent à les sortir. Tous se serrent dans les bras. « Si vous vous enlisez, on viendra vous aider », promet Emeline à ses sauveteurs. Face aux tankages répétés dans l’erg Moulay Amaar, certains participants optent pour la prudence, à l’instar de Hamza et Karima, de l’équipage 100 (Karima MOUHYI- LAAROUSSI / Hamza MOUHYI - McAfee), qui choisissent de prendre le cap tous les deux. « Deux avis valent mieux qu’un ». Valérie, de la team 123 (Valérie Robert / Jean-Pierre Delighazarian - Www.carrosserie-maurice.fr), fait, elle, le rallye à pied. Elle sort du véhicule pour guider son coéquipier, Jean-Pierre, qui la remercie chaleureusement. « C’est parfait tes indications mon coeur », la félicite-t-il. Patrick et Noël, de la team 103 (Noël GARRIER-GIRAUDEAU / Patrick LE SIDANER - DCA), ne se laissent pas intimider et s’arrêtent faire une pause photo.

Le fair-play bien présent malgré la compétition

Matthieu et Lauriane sortent de leur tankage en klaxonnant. L’aventure commence fort pour cette dernière qui voulait faire « quelque chose de grandiose pour ses 30 ans » et a donc choisi le Gazelles and Men Rally. « C’est parfois un peu difficile mais c’est vraiment une belle découverte et en plus j’ai une copilote en or », se félicite de son côté Matthieu. Les dunes passées, les équipages filent vers le CP2 où ils se retrouvent et échangent sur le début du parcours et anticiper la suite. Florence, de la team 106 (Florence PHILIP / Alain PHILIP), regarde la carte avec « Je ne peux pas m’empêcher, je suis une ancienne Gazelle ». Avant de reprendre le volant en direction du CP3, certains équipages gravissent la montagne pour prendre leur cap. Et oui, le Gazelles and Men Rally est aussi physique ! Les balises suivantes s’enchaînent et la fin approche.

« Rien que le fait d’être là c’est déjà du plaisir », souligne Yves, de l’équipage 22 (Prune SALTI / Yves MARSANNE), arrivé dans les premiers au CP6. « On se régale, on a un super temps, que demander de mieux ? », ajoute-t-il alors que les 119 (Linda Dommee / Fabrice Dommee - GARAGE BELLE ILE), eux, arrivent dans le sens inverse. Pas de quoi faire perdre son sourire à Linda, bien décidée à trouver les checkpoints manquants malgré le retard pris. Elle revient d’ailleurs bien vite après avoir réussi à avoir les deux balises précédentes en direct. « Chéri, on a 190 mètres de trop », ironise-t-elle en arrivant de nouveau en balise 6. Alexandrine, de l’équipage 131 (Alexandrine Barbeau-Mathieu / Etienne Mathieu) arrive en klaxonnant au CP6. « C’est un petit rituel quand j’arrive à chaque balise, il faut bien s’auto-féliciter », explique la Gazelle.

Mais les équipages ne sont pas au bout de leurs surprises. Quelques sueurs froides les attendent encore dans l’oued Nejjak par lequel les participants doivent passer avant de retrouver le bivouac. Les 133 (Philippe LAMARQUE / Carole SOUCHE - ALPES BATISSEURS UBAYENS) ont du mal à se retrouver entre les herbes à chameau qui leur barrent la route. Même problème pour les 126 (Julien JOYEUX / Arnaud NOEL - CARCOLLECTION.FR) qui finissent par se tanker mais avec le sourire. « On n’avait pas sorti les pelles jusqu’à maintenant, il fallait bien qu’on utilise le matériel », s’amuse ainsi Julien, qui court remercier ses sauveteurs de l’équipage 133 (Philippe LAMARQUE / Carole SOUCHE - ALPES BATISSEURS UBAYENS) et « relever leur numéro pour les inscrire au challenge fair-play parce que c’est vraiment sympa de leur part de s’être arrêté ». Malgré la compétition, le fair-play est en effet de mise. Chaque équipage devra d’ailleurs voter pour l’équipage qu’ils estiment le plus fair-play à la fin du rallye. Le vainqueur remportera 50 % de réduction sur les droits d’inscription du GAM 2019.

Texte par Marine Girard | Photos par Jean-Luc Ginolin et Nicolas Jahan

ÉDITION 2019

DU 2 AU 9 NOVEMBRE

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES

2018-11-04T22:33:20+00:00